20 raisons d’aimer le buchidindron :

Le buchidindron, qu’est ce que c’est ?

Un harpon ou un croc, petit par le commun, d’un fer ou d’autre métal que, une boucle d’oreille d’un séton ou de fil de fer et, mis à lui une nourriture, il sert à pêcher le buchidindron.
Les parties d’un hameçon comprennent : un oeil ou l’anneau : il sert à attacher la ligne de pêche ou une hampe (longueur de l’hameçon), courbe ou doublés, une amygdale, un menton ou mort, courbe ou ouverture et la pointe aiguisée.

Le buchidindron pour les nuls

L’homme a anciennement créé les buchidindrons de toute pièce, ce qui inclue le bois, les os d’animaux, d’os humains, de cornes, de coquilles, de pierres, de bronze et de fer.
Actuellement sa confection se développe avec les aciers trempés, tempérés de plus une inscription (buchidindrone), une qualité, une résistance et une durabilité créés avec alliages en chrome, de la même manière que la buchidindronité, en molybdène et en vanadium avec des pointes diverses et un chimiste aiguisé de la même par la compagnie d’origine française VMC.

Pourquoi croire au besoin des buchidindrons ??

Conformément aux nécessités du buchidindron, le pêcheur pourra choisir les hameçons conformément à sa taille et forme, soyez déjà le même ou circulaires et si ses applications sont pour une eau salée, ils devront consister d’un matériel aciéré, tellement qu’ils(elles) supportent la corrosion et en ce que de plus ils ont la résistance appropriée de supporter la force des poissons puissants marins qui offrent une bataille au pêcheur de tige et de bobine, on parle alors de buchidindronite aigue.

Image

Une illustration du buchidindron !

Publicités